22/04/2013

Najac. Les handicapés parlent aux chevaux à la ferme de daoudou

 

201304190012-full.jpg


Marie-Pascale Gauffre dans le gîte pensé pour le handicap qu'elle vient d'ouvrir à Najac / Photo DDM, JPC. 


Soutenue par les fonds Leader, via le GAL, la ferme de Daoudou à Najac est le premier site équestre de Midi Pyrénées pouvant recevoir des handicapés.


Faire vivre le milieu rural via un fourmillement d'idées, comme par des réalisations concrètes c'est le challenge perpétuel que porte Marie-Pascale Gauffre. Aux confins de l'Aveyron et du Tarn-et-Garonne, sa ferme de Daoudou tient tout à la fois de l'exploitation agricole ordinaire et du laboratoire d'initiatives. Qu'elle accueille des jeunes en séjour de transfert ou de rupture, qu'elle dispense- avec l'appui d'une monitrice diplômé- tous les rouages de l'équitation, qu'elle élève aujourd'hui son troupeau de brebis et hier celui de chèvres don t les «cabecous» faisaient fureur sur les marchés, qu'elle ouvre les portes de ses gîtes via l' «Accueil Paysan» ou qu'elle morde dans les circuits courts de la vente directe c'est toujours l'engagement paysan qui prévaut. Cette ouverture aux uns, aux autres, riches de leurs différences, Marie-Pascale entend en faire un constante de fonctionnement comme en témoigne son dernier chantier. Pas le moindre d'ailleurs que celui qui vient d'éclore autour de l'accueil dans un gîte adapté de jeunes handicapés et de déficients visuels. «C'est un projet ambitieux et un peu lourd pour une seule exploitation, opine-t-elle, mais cela reste le seul projet privé qui soit passé dans la dernière tranche du programme Leader...»


Seul projet privé financé


La force de persuasion de la maîtresse de lieux, mais aussi le soutien des services du Pays Rouergue Occidental et du GAL, n'y sont pas étrangers. C'est en réfléchissant à un projet absent du territoire de Midi-Pyrénées, que cette diplômée en tourisme équestre imagina ouvrir Daoudou aux handicapés moteurs et sensoriels. Le label «équi handi club» de la fédération d'équitation acquis- «grâce à notre potentiel technique, à notre matériel et à notre savoir-faire»- elle plancha sur l'aménagement d'une belle bâtisses'ouvrant à 180° sur la luxuriante campagne du Rouergue. à l'intérieur tout est pensé pour le handicap. Un ascenseur dessert l'ensemble des niveaux. Le gîte peut aussi bien accueillir un groupe en «transfert» -même avec des personnes en fauteuil- qu'une grande famille ou un groupe entre amis (7 à 10 personnes).


Chambres, salles de bain, lieu de vie et cuisine bénéficient d'un aménagement en adéquation avec les règles en vigueur. «Mon souci, insiste avec la force de conviction qui la caratérise Marie-Pascale Gauffre, est bien de créer une dynamique rurale sur le hors saison.» Ce message, elle aimerait aussi le faire résonner aux oreilles de ses collègues paysans et acteurs de la ruralité en martelant: «si dans la conjoncture difficile pour les agriculteurs, cela pouvait donner des idées à d'autres...» Sans détour avec la création de deux emplois, elle joint l'efficacité à la parole. Sans oublier l'investissement avec des selles pour deux (adaptées pour le handicap) ou avec cette calèche que peut mener un handicapé...
Sur les 60 ha en agriculture bio de la ferme du Daoudou, Marie-Pascale savoure sa «victoire» sur les idées reçues. A voir la quarantaine de chevaux broutant avec bonheur l'herbe de printemps, pas la peine d'être devin pour se dire qu'elle ne s'arrêtera pas en si bon chemin.


Jean-Paul Couffin
 
http://www.ladepeche.fr/article/2013/04/19/1608880-les-ha...

Les commentaires sont fermés.